À propos du centre d'entraînement des cadets

Situé en banlieue sud de la Ville de Vernon, le Centre d'entraînement des cadets Vernon (CEC Vernon) est sans doute le plus pittoresque de tous les centres d’instruction d’été du pays. 

Le CEC Vernon a ouvert ses portes en juillet 1949 en tant que camp d’été des cadets de l’Armée, deux ans à peine après sa fermeture à titre de Centre d’instruction élémentaire d’infanterie de l’Armée canadienne et de camp de soutien à l’École de drill au combat de Coldstream Ranch, durant la Seconde Guerre mondiale.

Cet été-là, quelque 1 000 cadets de l’Armée de la Colombie‑Britannique et de l’Alberta, venus par train, ont suivi une formation de dix jours, puis 240 d’entre eux sont restés sur place pour suivre une formation professionnelle de six semaines. Depuis 1949, environ 75 000 cadets de partout au Canada ont suivi des cours à ce célèbre camp.

Pendant les années 1940 et 1950, l’instruction était axée sur le cours d’infanterie de niveau élémentaire, le cours de conducteur mécanicien et le cours sur les transmissions. Aujourd’hui, l’instruction porte principalement sur le leadership, la formation par l’aventure et le conditionnement physique, tout en conservant un petit côté militaire.Le camp a changé de nom à quelques reprises au fil des ans – Alberta-British Columbia Western Command Trades Training Camp de 1949 à 1952, Western Command Trades Training Camp dans les années 1950, Vernon Cadet Trades Training Camp de 1956 à 1961, Camp des cadets de l’Armée de Vernon de 1962 à 1996 –, mais il demeure le reflet de son passé historique, puisque la plupart des baraques en forme de H datant de la Seconde Guerre mondiale, bien qu’elles aient été rénovées, sont toujours debout et sont utilisées chaque été.

Sa Majesté la reine Élisabeth II a visité le camp en 1959 durant son voyage au pays. En 1967, à l’occasion du centenaire du Canada, la compagnie de musique et la garde, après le camp, ont fait le tour de la province dans le cadre de la tournée Tattoo de la Colombie-Britannique de deux semaines. En 1977, les cadets du USMC Jr ROTC, dans l’État de Washington, ont inauguré un programme d’échange avec le camp qui a duré treize ans. En 1994, le camp a accueilli le tout premier conventum (réunion d’anciens) d’un camp de cadets de l’Armée; l’événement de quatre jours a rassemblé quelque 1 800 anciens cadets et membres du personnel. En 1999, le camp a célébré son cinquantenaire en organisant un autre conventum couronné de succès et une exposition. En 2009, le troisième conventum du CEC Vernon a été organisé à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement.

Le CEC Vernon est le plus ancien centre d’instruction des cadets de l’Armée en activité ininterrompue au Canada; il a devancé Banff en 1999 et Ipperwash en 1994. Ipperwash était également un camp de baraques en forme de H datant de la Seconde Guerre mondiale. Il ne subsiste aujourd’hui, au Canada, que quelques baraques en forme de H datant de 1941‑1945; la plupart ont été démolies ou abandonnées. C’est au camp de Vernon qu’on trouve le plus grand nombre et les plus beaux exemples de ces bâtiments jadis omniprésents. Ceux et celles qui fréquentent le CEC Vernon ne manquent pas de souligner la chaleur ou de s’en plaindre. En effet, la température avoisine les 28 à 32 degrés Celsius durant l’été, et atteint régulièrement les 35 degrés, voire les 40 degrés à certaines occasions. L’avantage est la faible humidité et la quasi-absence d’insectes et de moustiques.