Soins médicaux offerts aux Cadets et aux Rangers juniors canadiens

Définition

Tout au long du présent document, les termes « cadets » et « Ranger juniors canadiens » (RJC) font également référence aux cadets et aux Rangers juniors canadiens faisant partie du personnel.

Permissions des parents

Lorsqu’un cadet ou un RJC se joint à l’organisation, les parents de ce dernier sont tenus de signer un formulaire de consentement qui s’applique à divers éléments, dont le consentement à « recevoir des soins médicaux et dentaires d’urgence ».

Première personne-ressource

La première personne-ressource concernant les questions ou points d’intérêts est le commandant du corps de cadet/escadron

Soins médicaux au sein des corps, des escadrons et des patrouilles

Pendant les activités autorisées des cadets et des RJC de l’année d’instruction, les services de santé sont fournis par les services de santé  provinciaux et territoriaux. Les Forces armées canadiennes (FAC), le ministère de la Défense nationale (MDN) ou le programme d’assurance des ligues de cadets s’acquittent des frais de traitement qui ne sont pas couverts par les services de santé provinciaux ou territoriaux si la blessure ne découle pas d’une condition préexistante et si elle est survenue durant une activité approuvée des cadets ou des RJC. Il s’agit du même traitement médical que recevrait un militaire de la Force de réserve en service. Habituellement, les personnes sur place ayant une formation en secourisme prodigueront les premiers soins en cas de blessure.

Cliniques des centres d'entraînement des cadets et des sessions d'instruction de perfectionnement

Les centres d’entrainement des cadets (CEC) et les sessions d’instruction de perfectionnement (SIP) des RJC disposeront d’une clinique dont la mission est d’offrir des soins médicaux d’urgence. L’objectif de la clinique est de stabiliser le patient et d’évaluer le besoin de recourir à des soins avancés. Conformément à la règlementation actuelle, les cadets et les RJC reçoivent des soins aux CEC et aux SIP semblables à ceux auxquels on s’attendrait à une clinique sans rendez-vous typique qui traite les affections bénignes. Ces cliniques supervisent également la distribution des médicaments d’ordonnance que possèdent les cadets et les RJC à leur arrivée. Les cas de troubles ou de blessures graves qui dépassent la capacité de la clinique sont adressés aux services de santé provinciaux ou territoriaux aux fins de traitement.    

Avant de participer aux CEC et aux SIP, les cadets et les RJC doivent subir un examen qui sert à déterminer s’ils sont médicalement aptes à suivre la formation offerte. Les cliniques ne sont pas en mesure de prodiguer des soins pour des problèmes médicaux ou dentaires préexistants qui empêchent le cadet ou le RJC de participer à la formation dirigée. Un cadet ou un RJC qui présente un problème de santé qui ne peut être pris en charge par le CEC ou la SIP est retourné à la maison.

Cartes de santé provinciales et territoriales

Tous les cadets et les RJC doivent avoir en leur possession une copie de leur carte santé et d’identité avec photo originale de leur province ou territoire. Les cadets et les RJC qui habitent à l’extérieur de la région où le cours est offert doivent détenir une copie de leur carte santé personnelle ou familiale émise par la province ou le territoire de résidence.

Médicament d'ordonnance

Les cadets et les RJC qui prennent des médicaments d’ordonnance doivent en apporter en quantité suffisante pour la durée de leur séjour au CEC ou à la SIP. Le personnel médical du CEC ou de la SIP conservera les médicaments ainsi que la posologie et les instructions. Même si les doses et la fréquence de l’administration des médicaments sont supervisées par le personnel du CEC ou de la SIP, on s’attend des cadets et des RJC à ce qu’ils connaissent et comprennent les détails de leurs propres ordonnances. Si le cadet ou le RJC croit devoir renouveler une ordonnance durant le cours, il doit avoir en sa possession l’ordonnance à renouveler, la posologie et l’argent nécessaire pour faire l’achat du médicament. Les Services de santé des Forces canadiennes n’assumeront pas les frais de renouvellement d’une ordonnance. Tous les médicaments d’ordonnance doivent être accompagnés du formulaire d’administration de médicaments d’ordonnance et de médicaments en vente libre dûment rempli qui se trouve dans l’OAIC 16-04, lequel est disponible aux corps, aux escadrons et aux patrouilles. 

Médicaments brevetés et en vente libre

Les cadets et les RJC ne peuvent pas conserver de médicaments vendus sans ordonnance. Si les circonstances le justifient, le personnel médical du CEC ou de la SIP administrera tout médicament qu’il jugera approprié. Tous les médicaments en vente libre doivent être accompagnés du formulaire d’administration de médicaments d’ordonnance et de médicaments en vente libre dûment rempli qui se trouve dans l’OAIC 16-04, lequel est disponible aux corps, aux escadrons et aux patrouilles.

Bracelets d'identification MedicAlert

Les cadets et les RJC qui possèdent un bracelet d’identification MedicAlert doivent obligatoirement le porter durant leur séjour au CEC ou à la SIP.

Lunettes, verres, lentilles cornéennes et montures

Ces articles sont considérés comme des articles personnels du cadet ou du RJC. Les FAC n’assumeront pas les frais de remplacement ou de réparation des lunettes ou des lentilles cornéennes. Il est fortement recommandé au cadet et au RJC ou aux parents concernés de se doter d’une assurance pour la réparation ou le remplacement des lunettes. De plus, les cadets et les RJC qui portent des lunettes doivent avoir avec eux une paire de lunettes de rechange et une copie de l’ordonnance. Les cadets sont responsables de leurs lunettes et doivent réduire le plus possible les risques de perte ou de dommages (p. ex. en portant un cordon de retenue).

Soins dentaires

Le cadet ou le RJC a droit, lorsqu’il subit une blessure aux dents et aux structures bucco-faciales adjacentes attribuable à l’exécution de ses tâches, aux soins nécessaires au rétablissement d’un état de santé buccale comparable à celui qui existait avant ladite blessure. Aucune chirurgie buccale reconstructive ne sera offerte pour corriger une condition préexistante.

Indemnités, rémunération et avantages sociaux

Les cadets et les RJC, les instructeurs civils et les bénévoles ne sont pas admissibles à la rémunération et aux avantages sociaux prévus dans les Directives sur la rémunération et les avantages sociaux (DRAS) applicables aux FAC. Seuls les membres des FAC ont droit à ces avantages.

Le cadet ou le RJC recevra les soins de santé nécessaires au traitement du problème de santé jusqu’à ce que la responsabilité de ces soins ait été, de l’opinion d’une autorité médicale supérieure, transférée correctement aux services de santé de la province ou du territoire.

Les FAC, le MDN ou le programme d’assurance des ligues de cadets assumeront les coûts des soins de santé non couverts par les services de santé provinciaux ou territoriaux qui sont nécessaires au traitement de la maladie ou de la blessure résultant de l’exercice des fonctions et qui sont autorisés par une autorité médicale supérieure.

Coordonnées - Informations générales

Unité régionale de soutien aux cadets (Atlantique)  1-877-494-8164

Unité régionale de soutien aux cadets (Est)  1-800-681-8180

Unité régionale de soutien aux cadets (Centre)  1-877-381-6857

Unité régionale de soutien aux cadets (Nord-Ouest)  1-800-842-1851

Unité régionale de soutien aux cadets (Pacifique) 1-800-661-4255

 

La Ligue navale du Canada:                 1-800-375-6289

La Ligue des cadets de l’Armée du Canada:1-877-276-9223

La Ligue des cadets de l’Air du Canada:1-877-422-6359

Date de modification :